SCFP 3333 - Syndicat des Chauffeurs d'autobus du RTL

Correspondance du Directeur Général

150116_s_champagne_synd_chauffeur_page_1_0

150116_s_champagne_synd_chauffeur_page_3_0

Mot de votre conseiller Syndical

 

Lundi le 5 janvier 2015

MOT DE VOTRE CONSEILLER SYNDICAL

Permettez-moi d’abord, en ce lendemain de période de festivité, de vous souhaitez à toutes et à tous une très bonne année 2015.

Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal.

C’est le jeudi 4 décembre dernier, que l’assemblée nationale adoptait le projet de loi 3.

Cette date ne met pas fin au combat, elle l’oriente différemment.

Au niveau de nos instances du SCFP, une équipe d’avocat chevronné est au travail et tous les recours juridiques nécessaires seront entrepris.

Pour nous comme syndicat local, ce combat vise maintenant directement le conseil d’administration et la direction du RTL. C’est maintenant à eux de gérer et d’appliquer cette loi excessive qui oblige le réseau de transport de Longueuil à une négociation que la loi a prévue de mauvaise foi et de confrontation.

Nous souhaitons grandement que la direction du RTL préfèrera agir de bonne foi à la recherche de solutions négociées. Votre Syndicat et le comité de négociation est prêt pour cette négociation, et ce malgré les embuches de la loi.

Tout au long de la négociation, vous serez régulièrement informer de l’évolution des pourparlers et de l’attitude de l’Employeur. Votre mobilisation demeure toujours des plus importantes, et ce à chaque moment opportun.

Assemblée Importante

Une importante assemblée syndicale se tiendra le mercredi 21 janvier prochain. Comme cela est son habitude, votre présidente s’est assuré de la présence de notre actuaire de façon à ce que vous ayez des réponses à toutes vos interrogations.

Syndicalement vôtre,

Michel Latulippe                Sylvie Champagne
Conseiller syndical            Présidente
SCFP – 3333 FTQ            
SCFP – 3333 FTQ

 MichelLatulippe

 

Bisbille entre le RTL et ses chauffeurs

Le torchon brûle entre le Réseau de transport de Longueuil (RTL) et ses chauffeurs. Ces derniers ont mis en demeure la présidente Colette Éthier de cesser de les discriminer.

Lors de la dernière séance du conseil d’administration du RTL, le 3 décembre dernier, quelques dizaines se sont présentés pour assister aux travaux, comme c’est le cas depuis le début du débat entourant la réforme des régimes de retraite. Plusieurs n’ont pas pu entrer dans la salle du conseil puisque des agents de sécurité et des policiers les ont empêchés.

«On nous a dit que lors de la séance du mois de novembre, on a été un peu trop bruyant au goût de Mme la présidente», a rapporté la présidente du Syndicat des chauffeurs d’autobus du RTL, Sylvie Champagne. Ils avaient alors organisé une manifestation au cours de laquelle ils ont fait joué de la musique et ils ont sifflé dans des flûtes devant le bâtiment du RTL.

À ce sujet:

L’administration Coderre veut clore le débat sur le grabuge à l’hôtel de ville

Saccage à l’hôtel de ville: Parent témoignera

Le projet de loi 3 sur les retraites est adopté

«Je veux des excuses pour tous les chauffeurs, a affirmé Mme Champagne. Si, parce qu’on a sifflé dans des flûtes et qu’on a tapé dans nos mains, on se fait interdire l’accès, c’est de la dictature. Qu’est-ce que ça va être quand on va commencer à négocier et qu’on aura des moments un peu plus difficiles? Je pense que c’est un droit fondamental dans un Québec démocratique d’être capable de s’exprimer et d’être capable de manifester son désaccord.»

Le RTL n’a pas voulu formuler de commentaire au sujet de la mise en demeure que les chauffeurs ont envoyée. Il a toutefois expliqué que «des mesures de sécurité» ont été mises en place lors de la dernière séance du conseil d’administration parce qu’en novembre, les chauffeurs avaient envahi la salle avec leurs flûtes et leurs trompettes.

«La séance a été particulièrement houleuse, a dit la porte-parole du RTL, Anne-Louise Milot. À l’extérieur, il y avait des gens qui tapaient sur les murs de la salle. Il n’y avait pas de filet de sécurité. Le déroulement du conseil ne se faisaient pas normalement.»

Les administrateurs du RTL ont terminé leurs travaux à la va-vite malgré la cacophonie. Les services policiers ont par la suite conseillé de prendre des mesures pour éviter une autre perturbation du genre, a fait savoir Mme Milot.

Les chauffeurs ont manifesté dans l’espoir d’obtenir des réponses à leur question sur les modifications à leur régime de retraite, d’après Sylvie Champagne. Ils réclamaient entre autre de pouvoir négocier certaines dispositions. Ils craignent de s’appauvrir puisque entre 40 et 50$ nettes seraient retranchés de leur paie.

«On fait partie du groupe d’employés municipaux dont le fonds est le moins bien capitalisé, a dit le présidente du syndicat. On n’a pas entendu nos craintes. On s’est fait retourné de bord avec des claques au visage.»

«On n’est pas des gras dur, a ajouté Mme Champagne. On ne part pas avec des retraites de 100 000$. La moyenne des retraites, c’est entre 28 0000 et 32 000$.»

Le RTL n’a pas répondu aux questions des chauffeurs puisque le projet de loi 3 n’était pas encore adopté. «On ne pouvait pas répondre à des questions hypothétiques», a dit Anne-Louise Milot. Cette dernière a précisé que le RTL et le syndicat des chauffeurs se rencontrent régulièrement.

Le Syndicat des chauffeurs du RTL attend de recevoir la réponde Mme Éthier au sujet de leur mise en demeure pour décider de la suite des événements.

 

Uniforme

 

Consœurs, Confrères,

Je prends quelques minutes pour clarifier le sujet des uniformes. Ce sera ma dernière intervention sur le sujet. Vous comprendrez que je ne peux pas passer mes journées à parler du port de l’uniforme, pour moi je pense avoir assez expliqué les enjeux. À vous maintenant d’assumer vos choix.

Question des chauffeurs : Pourquoi payer pour les chandails et kangourous, etc.

Réponse : Pour la simple raison que par le passé, aucun Président n’a vu la nécessité de constituer  un fond de défense pour affronter les combats à venir. Donc nous n’avons aucune somme amassée pour faire ce genre de dépense. N’oublions pas que nous sommes 750 chauffeurs, ce qui représente des factures astronomiques. Je pense qu’il serait irresponsable de ma part de prendre des fonds à même le fonds de roulement pour payer ces articles. Pour ensuite ne plus avoir d’argent pour aller manifester, faire des moyens de pression et se  défendre au moment opportun. Nous nous devons de faire des choix réfléchis. Il ne faut pas perdre de vue que pendant le combat contre la Loi3, le travail sur le terrain continu, nous sommes en arbitrage pour des dossiers de grande importance. Pour moi il est clair que l’argent doit être prévu pour tout ça avant de payer des kangourous, etc.

Nous avons demandé un partage des coûts au SCFP-National, nous sommes en attente d’une réponse pour l’ensemble du secteur transport.

Le 26 novembre nous vous demandons de TOUS porter votre chandail rouge et casquette de la Coalition.

sylvie_champagne_presidente

 

Formation d’un groupe de Manifestant

manifestation_de_la_coalition_contre

Nous joindre

Adresse : Tél : (450) 448-9898 Heures d’ouverture :
2451, chemin de Chambly Fax : (450) 448-9890 Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi
Longueuil (Québec) J4L 1M1
info@scfp3333.net de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h30.